L’automatisation : comment les RH s’y préparent ?

 

29 janvier 2018

L'automatisation a rapidement pris de l'ampleur dans le secteur de l'emploi en raison des progrès phénoménaux de la technologie ces dernières années. Aujourd’hui, face à la perspective très réelle de l'intelligence artificielle (IA), des robots et des drones sur le lieu de travail, il est devenu urgent pour les employeurs d’appréhender et de se préparer à l'impact de ce changement sur les emplois et les talents.  

Dans le cadre de l’étude The Workforce View in Europe 2018, nous avons cherché à savoir ce que les salariés pensaient de l'automatisation. Nous avons découvert que près d'un tiers (28 %) d’entre eux s'inquiètent en effet que leur travail soit « automatisé », 15 % pensent que cela adviendra dans les cinq ans et plus d'un quart (28 %) dans une dizaine d’années.  

Compte tenu de ces délais relativement courts, les RH doivent planifier un monde dans lequel une grande partie des emplois ne seront plus occupés par des humains. Cela soulève d'importantes questions quant à savoir si ces salariés assumeront d'autres rôles ailleurs, comment les compétences évolueront et quels nouveaux talents seront nécessaires.

Selon The Workforce View, plus d'un tiers des répondants (37 %) affirment que leur entreprise procède déjà à l’amélioration de leurs compétences, mais près de la moitié (48 %) déclarent que rien n’a encore été initié dans ce sens. Que peuvent faire les RH aujourd’hui pour se préparer à ce qui les attend ?  

  • Tout savoir sur la technologie : les professionnels RH doivent connaître les derniers outils technologiques à disposition qui pourraient révolutionner leur secteur, savoir comment ils fonctionnent, ce qu'ils sont capables de faire, et être en mesure de transmettre leur savoir à leurs pairs et aux collaborateurs.
  • Être au cœur de la discussion : les conseils d'administration abordent ces questions, et les RH doivent être au cœur de ces discussions. L'automatisation est un défi majeur de gestion du changement qui doit être soigneusement orchestré dès le départ pour réussir.
  • Communication ouverte et transparente : les salariés n’ayant aucune certitude quant à leur avenir, il est essentiel d’adopter une bonne communication interne en les tenant au courant des futurs projets de l'entreprise, pour éviter toutes mauvaises surprises.
  • Mise en place progressive : si de nombreux rapports sur l'automatisation en véhiculent une image extrême, le changement sera en réalité progressif. Il faut commencer modestement et donner au personnel la possibilité de s'habituer progressivement aux nouvelles technologies.
  • Amélioration des compétences et requalification : l'IA et la robotique ne signifient pas forcément moins de travailleurs humains, mais certainement un changement des compétences requises. Dans certains cas, les collaborateurs auront besoin de plus d'expertise technologique et dans d'autres, les compétences interpersonnelles seront davantage mises en avant. Essayez de planifier ces changements et veillez à ce que les personnes reçoivent la formation et le perfectionnement nécessaires.  

L'automatisation est en cours et ne fera que s'accélérer dans les années à venir. Faites en sorte que votre entreprise - et vos collaborateurs - soient acteurs, et non spectateurs, du changement.

Vous pouvez également être intéressé par...

 

L’automatisation : comment les RH s’y préparent ?

L'automatisation a rapidement pris de l'ampleur dans le secteur de l'emploi en raison des progrès phénoménaux de la technologie ces dernières années. Aujourd’hui, face à la perspective très réelle de l'intelligence artificielle (IA), des robots et des drones sur le lieu de travail, il est devenu...
Lire la suite ›

 
 

Résoudre le casse-tête de la productivité

Résoudre le casse-tête de la productivité Les gouvernements et entreprises européennes étudient la question de la productivité depuis des années : le rapport entre résultats économiques et contribution financièren'ayant pas réussi à atteindre le même niveau que dans le reste du monde. La croissance de la productivité dans la zone euro est...
Lire la suite ›

 
 

Quels sont les risques d'un marché de l'emploi dynamique pour la rétention des talents ?

Malgré les incertitudes politiques de l'année dernière, les salariés européens sont beaucoup plus positifs qu'ils ne l'étaient il y a douze mois, selon notre dernière étude The Workforce View in Europe 2018. Nous avons constaté que le pourcentage de collaborateurs optimistes quant aux cinq années...
Lire la suite ›