Contact

Contact

hr_services

Experts et Conseillers d'ADP

Service 0,15€/appel + prix appel. Nos conseillers vous répondent du lundi au vendredi de 9h à 18h.

speech_bubble

Un projet ? Parlons-en ensemble ! ADP est un acteur incontournable de la scène RH et nos domaines d’expertise sont variés. Il y a une solution ADP pour vous :

Helpline

Helpline

24_7_support

Helpline Client

Service 0,15€/appel + prix appel.

Vous êtes déjà client et vous souhaitez être mis en relation avec un de nos conseillers.
Pour faciliter le traitement de votre demande, merci de vous munir de votre numéro de client.

Quels sont les risques d'un marché de l'emploi dynamique pour la rétention des talents ?

 

29 janvier 2018

Malgré les incertitudes politiques de l'année dernière, les salariés européens sont beaucoup plus positifs qu'ils ne l'étaient il y a douze mois, selon notre dernière étude The Workforce View in Europe 2018. Nous avons constaté que le pourcentage de collaborateurs optimistes quant aux cinq années à venir est passé de 78 % à 79 %. Un marché du travail européen beaucoup plus fort est peut-être la cause de cet optimisme - en 2016, le taux d'emploi était de 71,1 %, soit le taux le plus élevé jamais enregistré pour l'UE.

Mais quel impact un marché de l'emploi dynamique a-t-il sur vos effectifs ? Quels risques cela crée-t-il pour la rétention des talents et comment pouvez-vous les gérer ?

 

La fidélité : une réalité qui change

Lorsqu’on demande aux salariés européens combien de temps ils pensent rester dans leur entreprise actuelle, 13 % d’entre eux répondent envisager de la quitter d’ici un an. Et seulement un quart (26 %) ont l'intention d’y finir leur carrière. S’il est reconnu depuis longtemps que le concept d’un « emploi pour la vie » appartient au passé, il est reconnu aussi que si les opportunités sont nombreuses, les personnes sont susceptibles de partir plus tôt. Il va sans dire qu’un taux élevé de turnover engendre des coûts plus élevés. D’où l’intérêt pour une entreprise de convaincre ses collaborateurs de rester.

 

Les opportunités se multiplient

Aujourd’hui, la menace qui pèse sur la rétention ne vient pas uniquement de la concurrence puisque plus d'un salarié sur cinq (15 %) envisage de passer au travail indépendant, 6 % de partir à l'étranger dans les deux ans et 27 % d’y réfléchir. Avec un marché du travail plus fort, les salariés pourraient être plus enclins à explorer de nouvelles méthodes de travail et de nouveaux horizons.

 

Les niveaux de stress augmentent

Malgré une vision un peu plus positive du travail en général, près d'un répondant sur cinq (18 %) dit souffrir quotidiennement du stress et trois sur dix (30 %) se sentent tellement stressés qu'ils envisagent de changer d’emploi. Au vu des 14 % de salariés en Europe convaincus que leur entreprise ne se soucie aucunement de leur bien-être, il n'est peut-être pas surprenant que des niveaux élevés de stress entraînent des niveaux élevés de départs naturels. Si les opportunités de trouver du travail ailleurs sont nombreuses et si l’employeur actuel ne sait pas répondre aux problèmes de stress, le salarié en souffrance hésitera moins à prendre la décision de partir.  

De toute évidence, un marché de l'emploi dynamique offre également à votre entreprise un potentiel d'embauche, mais il serait imprudent de ne pas tenir compte des risques qu'il comporte. Il crée en effet un écosystème qui encourage les collaborateurs à chercher ailleurs – les départs naturels sont souvent causés par certains des problèmes soulevés ici. S’il est impossible de les stopper, il est possible de réduire leur nombre en respectant vos engagements sur le développement professionnel, en leur donnant les moyens de gérer leur propre développement personnel, en leur offrant des opportunités internationales et en veillant à leur bien-être au travail, entre autres.  

Pour en savoir plus et connaître les autres enjeux liés au capital humain, lisez The Workforce View in Europe 2018.

Vous pouvez également être intéressé par...

 

L’automatisation : comment les RH s’y préparent ?

L'automatisation a rapidement pris de l'ampleur dans le secteur de l'emploi en raison des progrès phénoménaux de la technologie ces dernières années. Aujourd’hui, face à la perspective très réelle de l'intelligence artificielle (IA), des robots et des drones sur le lieu de travail, il est devenu...
Lire la suite ›

 
 

Résoudre le casse-tête de la productivité

Résoudre le casse-tête de la productivité Les gouvernements et entreprises européennes étudient la question de la productivité depuis des années : le rapport entre résultats économiques et contribution financièren'ayant pas réussi à atteindre le même niveau que dans le reste du monde. La croissance de la productivité dans la zone euro est...
Lire la suite ›

 
 

Quels sont les risques d'un marché de l'emploi dynamique pour la rétention des talents ?

Malgré les incertitudes politiques de l'année dernière, les salariés européens sont beaucoup plus positifs qu'ils ne l'étaient il y a douze mois, selon notre dernière étude The Workforce View in Europe 2018. Nous avons constaté que le pourcentage de collaborateurs optimistes quant aux cinq années...
Lire la suite ›