Contact

Contact

hr_services

Experts et Conseillers d'ADP

Service 0,15€/appel + prix appel. Nos conseillers vous répondent du lundi au vendredi de 9h à 18h.

speech_bubble

Un projet ? Parlons-en ensemble ! ADP est un acteur incontournable de la scène RH et nos domaines d’expertise sont variés. Il y a une solution ADP pour vous :

Helpline

Helpline

24_7_support

Helpline Client

Service 0,15€/appel + prix appel.

Vous êtes déjà client et vous souhaitez être mis en relation avec un de nos conseillers.
Pour faciliter le traitement de votre demande, merci de vous munir de votre numéro de client.

 

Une girouette Qui doit affronter des vents contraires

En première lecture, on pourrait croire que la comparaison est péjorative. En effet, lorsque l’on dit de quelqu’un qu’il est une « girouette », c’est généralement pour lui reprocher de changer d’avis au gré du vent. En réalité, c’est l’inverse. En tournant, la girouette ne change pas d’avis, elle indique d’où vient le vent. Chacun sait que la direction du vent est une information précieuse pour anticiper le temps qu’il fera et ainsi être mieux à même de cultiver. C’est ce que rappelle l’origine scandinave du mot « girouette » que l’on pourrait résumer par un « indicateur du temps ».

 

À l’image de la girouette, la DRH doit jouer un rôle prospectif qui est essentiel à la construction de la stratégie de l’entreprise. Pour cela, elle doit pouvoir donner des clés de lecture à tous ceux qui y contribuent, que ce soit sur les évolutions de l’environnement externe de l’entreprise comme sur celles de ses caractéristiques internes : anticiper la manière dont le contexte social peut évoluer, sentir les transformations comportementales dans la société civile, formuler des hypothèses sur des scenarii de GPEC, disposer d’analytics pour mieux décider ou prendre le pouls du corps social et l’interpréter avec justesse… sont autant de façons d’indiquer le sens des vents, ce qui est essentiel à la pertinence des décisions que l’entreprise doit prendre.
La girouette et la DRH sont aussi exposées à des vents parfois tournants, violents, contraires ou capricieux. La DRH doit ainsi, en toutes circonstances, rester concentrée sur sa fonction : indiquer d’où vient le vent y compris lorsque celui-ci est indécis. Face à des forces parfois contraires, il lui faut désigner la direction qui en traduit le mieux la combinaison et permettra d’avancer de concert. La DRH doit enfin savoir plier mais ne pas rompre lorsque les vents forts se lèvent. Faire preuve de souplesse sans céder aux injonctions des courants violents et rester concentrée sur une mission essentielle de la fonction RH : lire le sens du vent pour réussir à mieux cultiver.
 

 
 

Quel DRH êtes-vous ? - Piochez une carte !