Contact

Contact

hr_services

Experts et Conseillers d'ADP

Service 0,15€/appel + prix appel. Nos conseillers vous répondent du lundi au vendredi de 9h à 18h.

speech_bubble

Un projet ? Parlons-en ensemble ! ADP est un acteur incontournable de la scène RH et nos domaines d’expertise sont variés. Il y a une solution ADP pour vous :

Helpline

Helpline

24_7_support

Helpline Client

Service 0,15€/appel + prix appel.

Vous êtes déjà client et vous souhaitez être mis en relation avec un de nos conseillers.
Pour faciliter le traitement de votre demande, merci de vous munir de votre numéro de client.

Je suis client et je souhaite être contacté(e) par ADP

Engagement

Et si les Mahorais avaient raison ?

 
 

Lundi 30 mars. 19h57.

Ouf ! Enfin de retour à la maison ! Décidément, les journées de travail sont de plus en plus longues. Ce n’est pas que nous manquons de personnel. Non. C’est plutôt la pression du dessous... Celle des jeunes... Ils nous voient déjà à la retraite sous prétexte qu’on aurait quelques cheveux blancs... Comme si l’âge avait à voir avec la qualité de la personne. Comme si, moi, maintenant, j’étais moins imaginatif, moins innovant qu’avant !

Pour la nouvelle génération, tous les moyens sont bons pour se faire remarquer. Déjà un drôle de nom ou plutôt une simple lettre : Y.  A peine arrivés, ils veulent déjà prendre le pouvoir. La créativité des salariés, prônent-ils.

Dans notre entreprise, leur dernière idée ? Participer au semi-marathon de Paris ! Le but ? Renforcer l’esprit d’équipe, apprendre à se dépasser... Comme si nous avions besoin de ça... Si ça continue ainsi, pour être salarié chez nous, il va falloir une licence d’athlétisme... Car, ce n’est pas que je n’aime pas le sport, c’est que je n’en fais pas. Un point, c’est tout. La course à pied, je trouve que c’est une activité de militaires, qui doivent rester «toujours prêts»... Ou de Scouts... Moi, mon truc, ce serait plutôt les échecs. La pratique de la décision en milieu incertain. Ah, ça, c’est autre chose... Devoir décider sans connaître tous les paramètres à prendre en compte, ni toutes conséquences de nos actions, c’est vraiment ce qu’on fait tous les jours en entreprise. Et puis, le jeune qui vient d’arriver au service Formation, l’auteur de cette brillante idée, je suis certain qu’il ferait moins le fier si je le défiais devant un échiquier.

Lundi 30 mars. 20h00.

Non seulement c’est l’enfer au bureau, mais voilà ça continue à la maison. Pas le droit d’entrer dans la cuisine. «Cinq minutes, Papa», m’ont dit les enfants. Bon, je vais en profiter pour regarder les titres du JT.

Lundi 30 mars. 20h01.

«Les Mahorais ont voté à 95,22 % la départementalisation de leur île. Mayotte va donc devenir le 101ème département français. C’est un moment historique et la réalisation d’un rêve porté par plusieurs générations, a dit le Président de la République».

Tiens, intéressant, ça. Comment vont-ils faire pour déclarer tous les habitants ? Car, il paraît qu’on ne déclare pas les naissances là-bas, que personne ne connaît vraiment son âge.

Lundi 30 mars. 20h04.

«Mayotte peut servir de modèle, y compris pour la métropole», précise Yves Jégo, secrétaire d’Etat à l’outre-mer1...

J’ai vraiment du mal à me concentrer sur ces informations...

Lundi 30 mars. 20h05.

Mayotte qui sert de modèle à la métropole ? Est-ce que ça veut dire que la déclaration des naissances ne va plus être obligatoire ? Va-t-on ne plus tenir compte de notre âge, maintenant ? Intéressant, le JT, ce soir !

Le Président de la République a décidé d’abolir toutes les lois liées à l’âge. Désormais, on ne sera plus Majeur à 18 ans, mais on le sera quand le Conseil de famille, qui sera créé par décret dans les prochains jours, aura décidé que l’enfant peut avoir le statut d’adulte.

Tiens, c’est drôle comme mesure. J’en connais qui vont avoir du mal à garder leur statut d’adulte. Le nouveau du service Formation qui n’arrête pas de rire comme un benêt, tu crois qu’il va la garder, sa majorité ?

«Le Président de la République vient d’abolir l’âge de la retraite obligatoire. Tout salarié pourra conserver une activité salariale tant qu’il sera apte intellectuellement et physiquement».

C’est purement hallucinant. Quelle révolution ! C’est la fin de la lutte des âges, cette décision. 

« À l’ANDRH, nous sommes vraiment très intéressés par cette décision importante et révolutionnaire. Car, c’est la fin du classement des collaborateurs uniquement en fonction de leur âge biologique. Mettre en place cette mesure revient vraiment à mettre la compétence, l’expérience et la performance de l’Homme au coeur de l’Emploi. Et, finalement, n’est-ce pas cela qui est important, dans une entreprise du XXIème siècle ?». 

Je n’ai pas entendu le nom de ce responsable de l’ANDRH. Moustache, lunettes... Izy quelque chose... En tout cas, il parle bien. Et, il a raison. On ne regarde plus que ce qui est fait, pas ce qu’on pense qui va pouvoir être fait... C’est un Chrono-Tsunami qui arrive.

Et puis, oui ! Des bonnes nouvelles en perspective... Plus besoin d’aller courir deux fois par semaine avec le Directeur sans risquer de se voir traiter de vieux, voire d’avoir peur de se faire licencier pour la cause réelle et sérieuse de ne pas jogger comme le nouveau de la forma...

Lundi 30 mars. 20h07.

«Joyeux anniversaire, Papa ! 50 ans ! Un demi siècle !»

Je sursaute. Je m’étais endormi devant les informations. Mon beau moustachu a disparu et, à sa place, je vois Barack Obama qui prépare ses voyages en Europe.

La réalité me saute au visage. 50 ans... Mais, pourquoi ça doit compter ? Je suis toujours bon au boulot. Tout le monde est très satisfait de moi. Et si, finalement, les Mahorais avaient raison ? Et si finalement c’était l’Homme qui était important et pas son âge ?

«Chérie, as-tu préparé mes affaires de sport ? Demain, c’est entraînement avec mon boss et le nouveau de la Formation. Tu sais, celui que je n’aime pas...»

Alors, si les Mahorais avaient raison ?

Le Monde du 31 mars 2009

Vous pouvez contribuer !