Blog logo

RH info, le portail des ressources humaines : infos, actus, débats, prospective, agenda RH

Marketing RH

On pensait avoir tout essayé...

 
 

Salutations à vous, amis DRH !

Nos ressources humaines, il nous faut les stimuler, les fédérer. On nous demande de nous assurer qu’elles soient engagées, motivées, investies... Voire plus ! Eh oui, car, nous autres DRH, nous sommes, que nous le voulions ou non, les garants du management.

Une fois cela dit, il nous faut maintenant répondre au « comment ? ». Car, quand nos dirigeants s'aperçoivent que la cohésion est perfectible, ils se tournent vers nous en disant : « Bon, les RH, vous pouvez nous organiser quelque chose pour que ça aille mieux ? Vous pensez que d’ici la fin du mois... ? »

Alors, comment transformer un groupe de personnes en une équipe ? Comment créer la coopération au sein d’un collectif, alors qu’il n’est encore qu’un groupe d’individus ?

Je sais que, pour ce faire, vous avez tout expérimenté. Ou presque. Vous avez sûrement pratiqué le team building avec ses différentes variantes.

Dans mon journal, je retrouve le jeu de la banquise, auquel vous avez certainement déjà joué. Je vous rappelle : sur le sol, on marque une surface sur laquelle doivent se tenir tous les membres de ladite équipe. Au début, c’est facile. Il y a de la place pour tout le monde. Puis, la banquise fond. Doucement. Et, on perd de l’espace... Alors, on se serre, on se tient, on s'agrippe, on s’empile... De plus en plus... En général, ça soude et ça fait d’excellents souvenirs.

Dans un chapitre, j’ai également noté des activités culturo-théâtrales. Par exemple, à l’université des Caisses d’épargne1, on réunit les cadres dirigeants pour un séminaire. Dans le même temps, ils reçoivent une invitation pour un concert avec choeur et orchestre philharmonique. Vous aurez deviné que le choeur, finalement, ce sera eux qui le formeront. Au début, toutes les excuses seront bonnes pour ne pas y participer : « je chante faux, je n’ai pas l’oreille musicale...» Mais, au final, tous les cadres ont joué le jeu et le spectacle chanté était de très grande qualité. Et surtout, ils auront réussi à créer un choeur !

Je vous ai déjà parlé du Naked Friday2 que nos amis anglais ont inventé. Personnellement, je ne suis pas certain que cette pratique fasse l’unanimité en France. Disons que cela pourrait être une spécificité anglo-saxonne...

J’observe que, des idées, nous en avons... lorsque tout est programmé, planifié...

Mais, ce n’est pas toujours le cas...

Rappelons-nous ce qui s’est passé il y a quelques semaines avec ces abondantes chutes de neige : problèmes de transport, salariés bloqués... chez eux ou au travail...

Alors, en ce début d’année, même si vous pensez avoir tout essayé, je voudrais vous proposer un florilège d’activités qu’on peut organiser lorsque la météo fait des siennes et que nos collaborateurs doivent passer la nuit sur leur lieu de travail. On ne sait jamais, ça pourrait peut-être vous servir.

Il y a, bien sûr, le classique jeu du gonflage de matelas pneumatique. Comment le faire le plus rapidement possible ? Vous pouvez prévoir un classement par catégories d’âge, par  métiers ou par genres. Attention toutefois à ne pas perdre un ou deux seniors dans la compétition... En revanche, c’est l’occasion de se débarrasser des collaborateurs ennuyeux en leur faisant préparer le couchage du comité de direction, ce qui devrait leur  assurer une hyper ventilation qui sera rapidement soporifique...

Je vous propose également un « Vivons Koh Lanta », lorsqu’il faudra récupérer et mettre en commun tout ce qui est mangeable. Évidemment, à ne proposer que si vous ne pouvez pas rejoindre le supermarché du coin... C’est l’occasion de connaître un peu mieux les habitudes alimentaires de vos collègues, dont certains ont sûrement, dans un tiroir, quelques biscuits, du lait écrémé... Ce sera pour le dessert. Pour le plat principal, il faudra la jouer façon course au trésor, et tous les moyens seront bons pour trouver de la nourriture !

Il y aura peut-être également « Vis ma vie, façon Bernard Pivot » lorsque vous devrez rejouer Apostrophes avec un de vos clients importants, qui sera bloqué dans votre showroom. Quels sujets aborder ? Je vous conseille de prévoir des tours pour lui présenter un programme varié de l’actualité économique, cinématographique, littéraire et artistique... Si, malheureusement, il ne pratique que de la danse folklorique africaine, vous avez toujours un peu de temps pour apprendre les derniers pas sur Internet. Là encore, il est possible d’organiser un petit concours... Qui sera le premier à danser le mapouka comme au Cameroun, mais dans le salon VIP ?

Enfin, il y a bien sûr la sonorisation du local de stockage. Il n’est pas possible de ne pas organiser la transformation dudit local en boîte de nuit. C’est absolument in-con-tour-nable ! Là encore, tous les moyens sont bons pour que, plus tard, on se rappelle que « Si, si, David Guetta a bien travaillé chez nous ! Tiens, tu te souviens de la soirée qu’il nous avait organisée ? C’était à quelle occasion déjà ? »...

Vous devrez aussi trouver comment transformer l’unique douche de l’établissement en bloc sanitaire respectant la mixité ? J’en oublie et vous auriez, chers amis, sûrement beaucoup de choses à nous raconter.

Comme me le disait une DRH du plateau de Vélizy3, il faudrait maintenant vraiment valider cette expérience pour l’intégrer à son CV, car, vu le nombre d’entreprises qui s’y installent actuellement, savoir survivre avec une grande partie de ses collaborateurs en overnight est devenu maintenant une vraie compétence clé !

Finalement, le DRH est devenu vraiment incontournable dans l’entreprise. Il peut et doit être à la fois Business partner, assistante sociale, Gentil Organisateur... Et tout ça, dans une seule et unique personne !

Cette fin d’année mérite qu’on tire le chapeau à ceux qui ont vraiment joué les animateurs de ces soirées.

Pour ma part, selon la tradition, je profite de cet extrait pour vous présenter tous mes voeux. Que l’année nouvelle vous apporte l’énergie pour mener à bien tous vos projets personnels, familiaux et professionnels. De plus, je vous souhaite de nombreux moments de joies et de bonheur, moments sans lesquels la vie n'aurait pas sa dimension enthousiasmante !

En vous souhaitant de soirées pas trop enneigées, je vous salue, amis DRH. À bientôt. D’ici là, portez-vous bien ! 

1 Voir dossier central de la revue Personnel de juillet/août 2010
2 Voir Extrait du journal intime «Freaky Friday ou les vendredis maudits»
3 Un grand merci à Nathalie.

Vous pouvez contribuer !