Contact

Contact

hr_services

Experts et Conseillers d'ADP

Service 0,15€/appel + prix appel. Nos conseillers vous répondent du lundi au vendredi de 9h à 18h.

speech_bubble

Un projet ? Parlons-en ensemble ! ADP est un acteur incontournable de la scène RH et nos domaines d’expertise sont variés. Il y a une solution ADP pour vous :

Helpline

Helpline

24_7_support

Helpline Client

Service 0,15€/appel + prix appel.

Vous êtes déjà client et vous souhaitez être mis en relation avec un de nos conseillers.
Pour faciliter le traitement de votre demande, merci de vous munir de votre numéro de client.

Je suis client et je souhaite être contacté(e) par ADP

Leadership

Faire mieux ensemble !

1/02/2015

 
 

2 / Le leadership revisité : faire mieux et ensemble (2/7)

Notre culture française est une culture du savoir et du résultat. La question du « comment » ne se pose pas naturellement à nous. Quand elle se pose, elle est plutôt individuelle que collective. « Comment faire ensemble », d’une part, et surtout, pour ce qui nous préoccupe, « comment faire faire à un groupe dans lequel je suis partie prenante » est une question peu, voire pas du tout, abordée dans nos cursus d’apprentissage.

Dans le monde de l’entreprise, mais aussi dans toutes les organisations collectives, l’interaction est constitutive du système. Etre en interaction, cela induit une action réciproque qui suppose la relation ou la mise en contact des gens entre eux. L’entreprise n’est ni une somme d’individus indépendants ni un groupe de clones en ordre de marche. Ce sont des êtres humains, différents les uns des autres à tout point de vue, qui doivent « faire » ensemble c’est-à-dire développer une compétence collective qui va aboutir à un résultat vendable et achetable par un consommateur ou une autre organisation humaine. Cette responsabilité requiert une grande énergie de la part de chacun, managers et non managers. Le manager encadre le non manager pour accomplir sa mission et au-delà, pour qu’il déploie son énergie le plus possible et au mieux. Le bon manager doit donc entraîner les membres de son équipe vers la motivation qui va générer cette énergie et la mobilisation.

Alors que le management est la science du savoir-faire (définir des objectifs, planifier, gérer son temps et celui des autres, définir des priorités, faire des tableaux de bord, décider, donner de la vision à ses collaborateurs, et « délivrer » du résultat), l’une des caractéristiques du leadership est la capacité du leader à faire faire des actes à d’autres personnes sans que cela semble difficile ni pour les autres ni pour lui. Devenir un leader, c'est faire faire quelque chose à quelqu'un parce qu’il a envie de le faire.

Dans toutes les techniques développées pour apprendre à être un leader, on réfléchit à son comportement. Le leadership est souvent présenté autour de 3 comportements clés :

1. Un bon leader doit énoncer clairement ses objectifs. S’il ne sait pas tout faire, il sait comment faire pour les atteindre.

2. Un bon leader sait s’entourer, il sait écouter ses équipes, les mettre en situation de réussite, et les faire grandir.

3. Un bon leader est un bon communicant, qui sait partager l’information nécessaire à l’implication et à l’engagement.

Ainsi, le leader doit comprendre quel est son rôle quand on parle de l’engagement des personnes. Ce sera le sujet de notre prochaine chronique.


Sommaire de la série d’article : Le leadership revisité

1 / Le leadership revisité : hier et… aujourd’hui !

2 / Faire mieux et ensemble

3 / L’engagement de la personne

4 / L’engagement de l’organisation

5 / L’engagement du manager-patron

6 / L’importance de l’envie

7 / L’exigence de bienveillance

Vous pouvez contribuer !