Contact

Contact

hr_services

Experts et Conseillers d'ADP

Service 0,15€/appel + prix appel. Nos conseillers vous répondent du lundi au vendredi de 9h à 18h.

speech_bubble

Un projet ? Parlons-en ensemble ! ADP est un acteur incontournable de la scène RH et nos domaines d’expertise sont variés. Il y a une solution ADP pour vous :

Helpline

Helpline

24_7_support

Helpline Client

Service 0,15€/appel + prix appel.

Vous êtes déjà client et vous souhaitez être mis en relation avec un de nos conseillers.
Pour faciliter le traitement de votre demande, merci de vous munir de votre numéro de client.

Je suis client et je souhaite être contacté(e) par ADP

Collaboration & coopération

Intelligence collective

11/04/2015

 
 

 

 

L’intelligence collective au service de l’innovation ?


L'organisation matricielle, véritable révolution copernicienne du management permet enfin d'associer les talents dans nos entreprises. L'enjeu ? Favoriser l'innovation, véritable levier de croissance et d'engagement.


L’histoire explique l’actualité et est source d’inspiration pour l’avenir. Alors rappelons-nous que le management existe depuis des milliers d’années et plus loin encore. Il a eu différentes fonctions: l’organisation des tâches, l’augmentation de la productivité (Taylor, Gilbreth, Gantt), ou encore l’organisation globale de l’entreprise (Fayol, Weber). Il a aussi permis l’ajustement des compétences individuelles aux exigences du business. Aujourd’hui il doit se réinventer en même temps que la société, comme il l’a toujours fait, en fonction des conditions sociétales. Dans notre contexte de crise et de changement, l'innovation stimule le renouvellement des produits et des achats. Alors, après plusieurs siècles d'un modèle de management dominant, on arrive aux limites de ce management, de nouveaux modèles  voient le jour, le management matriciel est-il une solution pour favoriser l’innovation?

Le management matriciel 

Une structure matricielle repose sur le principe de dualité au niveau du contrôle et de la gestion. La structure de l’entreprise se fait selon deux niveaux - opérationnel et fonctionnel - et le découpage de l’activité se fait selon deux critères - la fonction et le projet. Ainsi, chaque salarié a 2 supérieurs hiérarchiques : un chef de projet désigné selon les tâches à accomplir, et un responsable permanent. L’activité au sein de l’entreprise se fait donc par groupes de projets. Le management matriciel répond à 2 enjeux : casser les silos et les baronnies de pouvoirs qui assujettissent les acteurs de l’entreprise - les salariés - à la simple réalisation de leurs missions de base. Il permet ainsi de manager à distance dans un environnement aussi appelé transversal. Quels en sont les bénéfices ?

L’intelligence collective

Ce modèle réunit des salariés compétents et intéressés vers un objectif commun – bref des talents différents et opportunistes – choisis pour leurs compétences et leurs talents respectifs et non pour leur emploi. Les compétences s’acquièrent par l’apprentissage (savoir, savoir-faire et savoir-être) ; le talent est un état permanent et intrinsèque qui montre l’individu dans ce qu’il sait faire le mieux. Ce modèle d’organisation utilise les compétences au bon moment et au bon endroit. En les associant pour leurs compétences connues et répertoriées, il les place en situation de révéler le meilleur de chacun. Il ouvre la voie à des opportunités de travail et à des projets différents des tâches habituelles des salariés. Ce faisant il révèle les talents ! Parce qu’il associe des individus qui, sans ce modèle, ne se seraient jamais réunis en situation de travail, il ouvre une brèche vers le nouveau Graal : la coopération.

De la coopération vers la collaboration

Au-delà de la coopération ordinaire, nécessaire pour la gestion des tâches quotidiennes et des projets, ce mode de travail, en associant des esprits et des talents peu habitués à travailler ensemble, va engager un processus de synergie intense.

« La synergie, c'est ce merveilleux phénomène qui survient lorsque des personnes travaillent ensemble en bonne harmonie et qu'ils produisent et atteignent des résultats largement supérieurs à ce qu'ils auraient pu accomplir s'ils avaient agi séparément. » Norm Anderson

Les salariés installés pour un enjeu collectif dans un nouvel environnement s’attachent aux résultats plus qu’aux moyens, plus qu’aux affects, plus qu’aux intérêts politiques et individuels. Dans cet environnement de travail, ils sont challengés à niveau égal vers un projet collectif. Détachés des processus hiérarchiques et du quotidien, ils apprennent les uns des autres parce que l’efficacité et le succès du projet dépendra de leur interférences et de leurs interactions. Cette association est une parenthèse à répétition pour construire un succès.

Les interactions entre les membres d’un groupe jouent un rôle central :

en coopérant, la complémentarité des tâches et la nécessité de les additionner pour réussir crée un sentiment de dépendance réciproque,
en collaborant, c'est la mise en commun des idées qui comptent ; les interactions sont donc plus riches et plus intenses, la synergie et la magie des talents opèrent...

Et l’innovation dans tout ça ?

Collaboration, moteur de l'innovation

La collaboration, en mettant en synergie les idées de chacun, produit un environnement favorable pour l’innovation. Là où le management classique et moderniste étouffe les initiatives et les idées par la hiérarchisation des missions, le management matriciel rassemble des groupes d’hommes et de femmes à produire des idées « folles ».  Peu enclins d’habitude, parce qu’ils sont simplement humains, à oser et à remettre en cause, dans nos vieux environnements de travail, ils fourmillent, partagent et produisent au travers de la collaboration initiée par le management matriciel. Une telle synergie stimule et favorise la création.

« Toute innovation commence par une idée partagée, or l’entreprise traditionnelle n’encourage pas ce partage, voir l’empêche. » Issac Getz - Professeur à l’ESCP et co-auteur de « liberté & Cie »

L’innovation permet d’améliorer ou de résoudre une problématique. Elle illustre aussi le caractère compétent et compétiteur d’une entreprise. L’innovation est donc nécessaire dans notre environnement sociétal changeant et international.

Les frontières du business et du commerce sont ouvertes entre les pays depuis longtemps, ouvrons les portes des organisations internes pour favoriser l’innovation.

La nécessité à être innovant n'a jamais été aussi vraie pour rester compétitif et attractif !

L'organisation matricielle offre l'opportunité d'associer les talents au service d’un objectif commun, la pluridisciplinarité et la dynamique collective (Collaboration-Coopération) sont sources d'innovation. Voilà le prix de l'innovation.

« L'innovation se produit presque exclusivement dans des systèmes où la prise de décision est décentralisée. C'est ce qui caractérise cet épicentre de l'innovation qu'on appelle Silicon Valley,
[qui] produit Google, Apple, Facebook, Twitter, LinkedIn, HP, Oracle, Salesforce... » Pascal-Emmanuel Gobry, « fondateur de Noosphere une entreprise de recherche de marché. »

On imagine désormais aisément les bénéfices entreprise - salarié de cette organisation, mais comment le management et la fonction RH peuvent naviguer dans les eaux troubles de l’organisation matricielle ?

 

image_pour_larticle_dalexandra_blanchard.png

Alexandra Blanchard, Responsable Ressources Humaines, ADP

Vous pouvez contribuer !