Blog logo

RH info, le portail des ressources humaines : infos, actus, débats, prospective, agenda RH

Relations sociales

Repenser le dialogue social -1

6/07/2015

 
 

Guide de bonnes pratiques innovantes pour transformer ses obligations sociales en opportunités stratégiques:

Chaque année, la majorité des accords collectifs signés concernent un thème cher à la France, les salaires. Les bilans annuels démontrent qu’il n’y a pas d’exception à la règle même si ce nombre est à la baisse en 2013 comparé à 2012 (thématique de 33% des accords d’entreprises en 2013 contre 41% l’année précédente). Cette étude vient néanmoins contraster ce que pensent les Français (1) : seulement 64% pensent que « les négociations auxquelles participent les syndicats portent sur les évolutions salariales », contre 70% pour les conditions de travail. Une large partie des Français n’a donc pas connaissance du fait que se tiennent les NAO où la question de la revalorisation collective de leur salaire représente, pourtant, l’essentiel des échanges. De même, peu de Français le savent : la qualité du dialogue social est un indicateur assez couramment utilisé dans les comparaisons internationales pour mesurer la performance économique d’un pays. Le jugement des Français est d’ailleurs très sévère sur cette thématique puisque seulement 15% d’entre eux estiment que « la relation actuelle entre syndicats et employeurs est un atout pour la croissance économique du pays ». Cependant, notre attente est forte à l’égard des partenaires sociaux. Pour 74% d’entre nous, « un dialogue social de qualité est un bon moyen de contribuer à la croissance et à la performance des entreprises ».

Par ailleurs, comme l’a souligné Sophie PEDDER (2) lors des Rencontres du Dialogue Social, organisées en partenariat avec l’ANDRH à Suresnes le jeudi 9 octobre 2014, la France est aujourd’hui classée en 132ème position sur 148 pays en termes de qualité du dialogue social. Vu de l’étranger, le dialogue social français est plutôt vu comme destructeur que créateur et renvoie l’image de monologues sociaux et/ou d’interactions sociales au détriment d’un véritable dialogue. Il est difficile de faire changer cette image si les actions syndicales en entreprise ne changent pas. Mais ici et là, la volonté de l’employeur de se saisir pleinement de ce sujet renvoie une image positive auprès des salariés et des partenaires sociaux et les pratiques en matière de relations et de dialogues sociaux se font de plus en plus innovantes. Au travers de 9 billets publiés sur les 5 prochaines semaines, je vous invite à les découvrir.
 

Axa France : l’exemple de l’attractivité syndicale

Une initiative innovante et unique que met en place le Groupe Axa France est le « bon de financement syndical » ou « chèque syndical ». Depuis plusieurs années, Axa France offre la possibilité aux salariés du Groupe d’effectuer un versement libre, de manière anonyme, à une organisation syndicale de leur choix. Les versements récoltés sont ensuite redistribués à ces organisations qui garantissent la transparence sur l’utilisation de ces dons aux salariés. Ces financements permettent, par exemple, l’organisation de formations et/ou de séminaires ainsi que l’impression de tracts.

Aujourd’hui, il s’avère qu’environ un salarié sur deux remet un chèque syndical à l’organisation de son choix. Le montant moyen établi sous forme de don est de 45€ pour les Non Cadres et de 55€ pour les Cadres, ce qui représente un versement moyen de 50€ tous statuts confondus. D’après ce bilan extrêmement positif, nous pensons que cette initiative est réellement offreuse d’opportunités et constitue un terrain propice à des négociations collectives ouvertes et constructives. L’employeur démontre ici son engagement dans la relation établie avec ses partenaires sociaux, qui se sentent d’autant plus prêts à écouter les propositions de la Direction des Ressources Humaines lors des séances de négociations. A travers cette action, c’est l’ensemble du corps social qui en ressort gagnant.


(1) Sondage Opinion Way : « Le dialogue social : arme contre le chômage et pour la croissance ? » – 2014
(2) Chef du bureau parisien de « The Economist »


Sommaire des billets sur le dialogue social :

  • Axa France : l'exemple de l'attractivité syndicale
  • Vinci et Numericable-SFR : la vitrine numérique du dialogue social
    Groupe Up : le syndicalisme dans le sang
  • La Mairie de Suresnes : le rayonnement international du dialogue social
    Axa France : la reconnaissance syndicale construite dans le temps
  • Verallia : la première reconnaissance syndicale dans le Groupe Saint-Gobain
    Axa France et la Société Générale : des négociations pour la modernisation du travail
  • Sciences Po Paris : la formation certifiante des IRP
    Sciences Po Lille : la formation au dialogue social des professionnels RH

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez contribuer !