Blog logo

RH info, le portail des ressources humaines : infos, actus, débats, prospective, agenda RH

Relations sociales

Repenser le dialogue social -3

20/07/2015

 
 

Rayonnement international et reconnaissance syndicale : retrouvez ici la troisième partie du guide de bonnes pratiques innovantes pour transformer ses obligations sociales en opportunités stratégiques.

La Mairie de Suresnes : le rayonnement international du dialogue social

Considérée comme la référence internationale du dialogue social, la Mairie de Suresnes a organisé avec l’ANDRH, pour la 2ème édition, les Rencontres du Dialogue Social, le jeudi 9 octobre 2014. Son Maire, Christian DUPUY, qui a été à l’initiative de la valorisation des parcours de ses partenaires sociaux en 2009, affirme que : « En matière de relations sociales, le dialogue social n’est ni une utopie, ni une option : c’est une démarche impérative, une pratique de terrain à portée de volonté. Il faut, pour la mener à bien, du respect et de la confiance ». Cette « reconnaissance » a fait l’objet de la signature d’une « Charte sur la reconnaissance du parcours syndical dans le développement de la carrière et l’évolution professionnelle », basée sur quatre piliers :

  • La valorisation de l’action syndicale 
  • L’évolution du regard porté sur l’action syndicale 
  • L’accompagnement RH 
  • La reconnaissance du parcours syndical via la VAE.

Les partenaires sociaux de la Marie de Suresnes se félicitent d’ailleurs d’être montrés en exemple sur un plan local, national et international et sont également « reconnaissants » envers leur employeur. A ce titre, Mustapha Zamoun (1) déclare : « Aujourd’hui, on peut ne pas être d’accord sur certains dossiers, mais on essaye de dialoguer » et Claude Bergoend (2) affirme : « Des relations respectueuses ne peuvent que servir les employeurs et les employés : l’énergie qui n’est pas dépensée à lutter les uns contre les autres est mise au service de la créativité et de l’innovation. Et la qualité du travail y gagne ! ».

Axa France : la reconnaissance syndicale construite dans le temps

C’est dans un contexte avant-gardiste en termes de politique de Ressources Humaines et de dialogue social que s’est développée la reconnaissance syndicale chez Axa. La vision de l’organisation est que lorsqu’un salarié prend un engagement syndical, pendant l’exercice de ses fonctions et une fois qu’il en sort, les Directions des Ressources Humaines doivent accompagner ce parcours professionnel de façon tripartite avec le salarié syndiqué et son manager, surtout lorsqu’il débute sa fonction syndicale.

En 2009, le Groupe Axa a décidé d’instaurer une « Charte Axa sur la reconnaissance du parcours syndical dans le développement de la carrière et l'évolution professionnelle ». Cette charte est aujourd’hui accompagnée d’un « Accord Cadre sur le droit syndical au sein du Groupe Axa en France », signé par la quasi-totalité des Organisations Syndicales Représentatives au niveau du Groupe, c’est-à-dire la CDFT à 33%, la CFE-CGC à 21%, UNSA à 15% et la CGT à 14%. Cet accord met en avant le « chèque syndical » dont nous avons parlé précédemment, l’évolution professionnelle des représentants du personnel (dont la reconnaissance du parcours syndical, la VAE syndicale et des mesures de gestion des carrières) et les moyens matériels alloués aux Organisations Syndicales, comme l’ouverture d’une messagerie électronique.

(1) Secrétaire Général du syndicat CGT
(2) Secrétaire Général de la section CFDT


Sommaire des billets sur le dialogue social :

Vous pouvez contribuer !