Contact

Contact

hr_services

Experts et Conseillers d'ADP

Service 0,15€/appel + prix appel. Nos conseillers vous répondent du lundi au vendredi de 9h à 18h.

speech_bubble

Un projet ? Parlons-en ensemble ! ADP est un acteur incontournable de la scène RH et nos domaines d’expertise sont variés. Il y a une solution ADP pour vous :

Helpline

Helpline

24_7_support

Helpline Client

Service 0,15€/appel + prix appel.

Vous êtes déjà client et vous souhaitez être mis en relation avec un de nos conseillers.
Pour faciliter le traitement de votre demande, merci de vous munir de votre numéro de client.

Je suis client et je souhaite être contacté(e) par ADP

Recrutement & Personnalité

9/04/2018

 
 

Recrutement & Personnalité : où en sommes-nous aujourd’hui ?

Aujourd’hui, on ne compte plus les témoignages, tribunes, posts ou articles qui font l’apologie de l’importance du savoir-être des candidats. On recrute des personnalités, pas des intitulés de poste ou des diplômes, il est donc nécessaire de prendre le temps d’expliquer en quoi le savoir-être permet de faire une réelle différenciation entre les potentielles recrues. Que ce soit pendant le recrutement ou encore l’intégration d’une nouvelle recrue, aujourd’hui la personnalité est indissociable d’un processus d’embauche. Seulement, tenir un discours de la sorte est facile, mais l’appliquer c’est une autre histoire. Qu’en disent les recruteurs, RH, dirigeants ou autres managers qui s’occupent de recrutement ?

Les hards skills ont la peau dure

Une réelle évolution se fait sentir puisque 34% des professionnels interrogés* assurent que la personnalité est le critère de sélection numéro 1 lors d’une embauche. Un chiffre qui se veut représentatif de l’importance désormais accordées aux soft skills et autres notions liées au savoir-être. Dire que la personnalité est LE critère numéro 1 serait mensonger puisque les compétences techniques restent bien présentes dans la prise de décision. Et pour cause, les compétences techniques (les hard skills donc) sont le 2e critère de sélection pour 31% des sondés. D’autant plus que la moitié des répondants avouent passer entre 30 secondes et 1 minute sur un CV. Ce qui fait peu de temps accordé à des notions jugées pourtant comme décisives dans la prise de décision.

Le recrutement, cette prise de risques

Aujourd’hui, de nombreuses études montrent que le recrutement est l’un des sujets RH phares pour l’année 2018. Mais dans les chiffres, les embauches restent « compliquées » :

1/3 des recrutements échouent au cours de la 1ère année
Un recrutement raté peut coûter plusieurs milliers d’euros (selon les postes et les politiques RH)

Des données qui sous-entendent qu’un recrutement n’est pas seulement une étape indispensable pour toute structure, c’est également une prise de risques, un investissement en temps, énergie et argent, dans la quête d’un nouveau collaborateur. 

Combler les attentes du recruteur et de la recrue

Intégrer le savoir-être et les soft skills dans la sélection de candidats ne relève pas d’un phénomène de mode. Ce n’est pas non plus un discours promotionnel pour une expertise ou des outils, c’est une véritable conviction. La personnalité répond aussi bien aux exigences des recruteurs qu’aux aspirations des candidats. Les premiers sont en quête de fiabilité et de réussite pour leur recrutement, les seconds sont à la recherche de postes et d’environnement de travail qui répondent à leurs attentes. Comment faire le lien entre les deux ? Via le prisme de la personnalité qui permettra de savoir si le poste à octroyer correspond aux potentielles recrues.

Revenir à l’essence même du processus

Intégrer les soft skills dans un recrutement revient tout simplement à « humaniser » ce dernier puisqu’on accorde une attention particulière à la compatibilité entre une personnalité et un poste. Ce qui est, finalement, l’essence même d’une embauche. Or dans la réalité, avec le quotidien, les projets et autres changements de dernière minute, le temps nécessaire pour rendre sa façon de recruter efficace n’est pas toujours dégagé. Et les effets s’en ressentent par la suite. Alors pour mettre les chances de son côté, il faut savoir prendre le temps, benchmarker différentes approches / expertises / outils pour découvrir celle qui correspondra la plus à son projet et sa structure. Afin, d’enfin, mettre en place un recrutement pertinent et qui a du sens, pour le recruteur comme le/la recruté(e). 

infographie-recrutement.jpg

 

Envie d’aller plus loin ? Découvrez le livre blanc « Recrutement & Personnalité »

Aujourd’hui, associer la personnalité au recrutement devient indispensable si l’on souhaite améliorer et fiabiliser son processus d’embauche. Ce constat est également partagé par divers spécialistes (recruteurs, consultants, experts) de ce secteur qui ont accepté de partager leurs points de vue et opinions. 

Vous pourrez ainsi retrouver les témoignages de Florent Letourneur (Happy To Meet You) Jacques Froissant (Altaïde), Stéphanie Florentin (Edgar People), Cyril Capel (CCLD), Stéphanie Lecerf (A compétence égale) et bien d’autres !

Pour télécharger ce Livre Blanc : cliquez sur ce lien


*Enquête réalisée par TTI Success Insights auprès d’une centaine de RH, recruteurs, managers et dirigeants.

Vous pouvez contribuer !