Contact

Contact

hr_services

Experts et Conseillers d'ADP

Service 0,15€/appel + prix appel. Nos conseillers vous répondent du lundi au vendredi de 9h à 18h.

speech_bubble

Un projet ? Parlons-en ensemble ! ADP est un acteur incontournable de la scène RH et nos domaines d’expertise sont variés. Il y a une solution ADP pour vous :

Helpline

Helpline

24_7_support

Helpline Client

Service 0,15€/appel + prix appel.

Vous êtes déjà client et vous souhaitez être mis en relation avec un de nos conseillers.
Pour faciliter le traitement de votre demande, merci de vous munir de votre numéro de client.

Je suis client et je souhaite être contacté(e) par ADP

Code du travail

Congés payés et salaire variable

 
 

Un contrat de travail peut-il prévoir qu’une rémunération forfaitaire inclut les congés payés?

M. O… a été engagé le 1er octobre 2008 par la société F… en qualité d’avocat salarié moyennant une rémunération incluant les congés payés.

Après avoir démissionné courant décembre 2013, il a quitté les effectifs de l’entreprise le 17 mars 2014 et a saisi le bâtonnier de son ordre de demandes en paiement à titre d’indemnité compensatrice de congés payés, de bonus et de prime d’objectif.

La Cour d’appel a débouté le salarié de sa demande d’indemnité compensatrice de congés payés après avoir retenu que le contrat liant les parties prévoyait une rémunération ayant un caractère global qui inclut la rémunération de la totalité des congés payés afférents à la période de référence légale.

Néanmoins, la cour de cassation rappelle que s’il est possible d’inclure l’indemnité de congés payés dans la rémunération forfaitaire lorsque des conditions particulières le justifient, cette inclusion doit résulter d’une clause contractuelle transparente et compréhensible, ce qui suppose que soit clairement distinguée la part de rémunération qui correspond au travail, de celle qui correspond aux congés, et que soit précisée l’imputation de ces sommes sur un congé déterminé, devant être effectivement pris.

En l’espèce, le contrat de travail, dans ses conditions générales et particulières, se bornait à stipuler que la rémunération globale du salarié incluait les congés payés.

Dès lors, cette clause du contrat n’était ni transparente ni compréhensible et la décision de la Cour d’appel a donc été cassée.


Cour de cassation 

chambre sociale 

Audience publique du 22 mai 2019 

N° de pourvoi : 17-31517

cassation

Publié au Bulletin 

Vous pouvez contribuer !