Blog logo

RH info, le portail des ressources humaines : infos, actus, débats, prospective, agenda RH

RH

Portrait d'un DRH

27/04/2020

 

NDLR : Mélody Moreira est actuellement étudiante en Master 2 - Gestion des Ressources Humaines et Relations du Travail au CIFFOP. Un de ces projets d'étude était de publier un article, dans une revue RH sur un Directeur des Ressources Humaines. Elle a rencontré pour ce faire Monsieur Marc Gosselin, DRH du Groupe Crédit Mutuel Arkéa. RH info a accueilli avec plaisir la proposition de Melody.


Qui est Marc Gosselin ?

Marc Gosselin a 58 ans. Il est diplômé d'une Maîtrise de Gestion MSG et de l'Executive MBA d'HEC (1993). Il a débuté sa carrière chez Hay management consultants où, pendant 7 ans, il a appris les bases du métier de DRH, avant de créer et diriger le cabinet NBS Human Resources en France puis en Europe. Avant d'entrer chez Arkéa en 2013, il occupait le poste de DRH Europe continentale chez Verizon, un fournisseur de solutions de communication. Aujourd'hui, il est DRH d‘Arkéa, un groupe composé des fédérations du Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest ainsi que de près de quarante filiales spécialisées qui couvrent tous les métiers de la sphère bancaire et financière. Groupe à taille humaine dont le siège social est situé à Brest (29), Arkéa compte plus de 10 000 collaborateurs. 

Un DRH au contact du terrain

Marc Gosselin est un DRH au contact du terrain et au cœur de ses équipes, il est « là où ça se passe ». Il aime être proche de ses collaborateurs car «connaitre ses équipes permet une certaine agilité», Pour lui, un manager doit être à l’écoute de ses collaborateurs et adapter son discours en cohérence avec le projet stratégique du groupe. Son rôle de DRH le pousse à promouvoir ses équipes, et à les aider dans la progression de leurs compétences. « Et le DRH ne peut faire ça que s'il connait bien le périmètre dans lequel il intervient ». En tant que DRH, il se donne le temps de connaitre ses équipes car ce ne sont pas que des salariés, ce sont des hommes et des femmes, des êtres humains avant tout. Il n'est pas DRH pour sanctionner une équipe, mais au contraire pour les aider à réussir. A ce sujet, il réfléchit notamment à des alternatives au traditionnel entretien annuel pour accompagner la progression des collaborateurs au quotidien. Le principe est de faire réussir son  équipe car « si l'équipe réussit alors le manager réussit avec elle ». Il est convaincu que dans un secteur sujet à la transformation de ses métiers comme l’est le secteur bancaire, la responsabilité de la DRH est d'anticiper les changements et de faire en sorte d'avoir les bons programmes de formation pour accompagner les transitions de façon personnalisée.

La culture du temps long et de la différence

Marc Gosselin incarne la culture du temps long et de la différence. Le groupe Arkéa est une entreprise où une grande majorité des salariés y effectue une part importante de leur carrière professionnelle. Mais comment réussit-elle à attirer les talents et à les retenir ? Il nous dévoile sa solution : il accompagne ses collaborateurs à être heureux et performants en leur permettant de prendre du recul et de retrouver du sens dans leur travail. Deux moments dans la vie sont clés pour cette quête de sens : autour de 35-45 ans et à l'approche de la soixantaine. Il a donc mis en place un programme unique de congé solidaire qui permet aux volontaires d'œuvrer à l'alphabétisation de femmes micro-entrepreneures dans des associations au Bénin et au Togo en Afrique. Les salariés de plus de 59 ans peuvent quant à eux faire du mécénat de compétences et apporter leurs savoir-faire et compétences à des associations locales d’intérêt général tout en restant salariés de l'entreprise. Pour Marc Gosselin, «une politique RH proche des collaborateurs est une politique RH dynamique qui communique et qui est capable d'imaginer ce genre de projet».

Un DRH bienveillant

Automatisation des processus RH, dématérialisation de la paye et des contrats, signatures électroniques… Marc Gosselin encourage la dématérialisation pour faciliter la prise de décision de ses équipes. Le télétravail, le développement du numérique limitent les déplacements. L'empreinte carbone est importante et pour lui les technologies peuvent être utilisées pour préserver la planète, pour gagner du temps et pour gagner en qualité de vie. Mais il ne faut pas oublier que dans Ressources Humaines il y a les relations humaines. Il souligne que le contact et le rapport humain restent des facteurs essentiels. Pour lui, tout ne doit pas et ne peut pas être automatisé.

Ses 3 priorités en tant que DRH :

- La gestion de la paye

S’assurer que nos collaborateurs touchent leur salaire en temps et en heure est un engagement fondamental.

- Le climat social

« Un bon climat social est source de performance pour l'entreprise mais également pour les collaborateurs et leur santé. Il est important de pouvoir mesurer la qualité de vie au travail en tant que DRH ».

- Les compétences

Le développement des compétences des collaborateurs de l’entreprise est au cœur de la promesse d’emploi durable proposée par Arkéa.

Sa vision du DRH de demain

Pour Marc Gosselin, le DRH de demain est un DRH proche du projet stratégique, et plus proche des collaborateurs. Il insiste sur le fait que le monde change continuellement et qu'il faut en être pleinement conscient. L'ensemble de l'écosystème change, il faut donc avoir une stratégie évolutive qui accompagne ces changements. Le rôle du DRH est de s'assurer que tout le monde trouve sa place dans une entreprise plus humaine. Il doit être ouvert au monde et rester connecté entre d'un côté les logiques commerciales et financières et de l'autre côté l'épanouissement et la réussite des salariés. « Une DRH déconnectée du commerce ne fonctionne pas, une DRH déconnectée des collaborateurs ne fonctionne pas, et une DRH déconnectée du monde ne fonctionne pas non plus ». Le DRH de demain doit s'orienter vers un travail plus collaboratif pour s'assurer que la politique RH est bien connectée au projet stratégique du groupe.

Vous pouvez contribuer !