Quel est l’état d’esprit de vos collaborateurs ? Découvrez-le avec l’étude The Workforce View in Europe 2018

 

Il ne fait aucun doute que l'Europe de 2018 n’est plus celle des années précédentes. La croissance économique généralisée et la baisse du chômage marquent une période de relative stabilité, bien que le paysage politique présente encore de nombreuses incertitudes. La stabilité apparente de l'économie et de l'emploi masque un fait important : le continent avance plus vite que nous ne l'avions imaginé ; la technologie y étant pour beaucoup.

Au premier plan de ce changement rapide figure l’environnement de travail, dans lequel les entreprises cherchent frénétiquement à tirer parti des innovations qui émergent et à progresser dans un monde de plus en plus concurrentiel. Mais que signifie ce changement pour les salariés confrontés à de nouvelles exigences de compétences, à de nouvelles méthodes de travail et à la menace de l'automatisation ?

The Workforce View in Europe 2018 se présente aussi comme un baromètre indispensable pour mesurer l’état d’esprit des salariés puisque l’enquête a été menée auprès d’environ 10 000 personnes en Allemagne, en, en, en, aux, en, au Royaume-Uni et en Suisse. En mettant l’accent sur les sujets les plus pertinents du moment, y compris l'automatisation, les compétences, le travail indépendant, la productivité et l'égalité, cette enquête se révèle essentielle à qui désire centrer ses efforts sur la construction d'une ressource plus humaine.   Téléchargez l’étude The Workforce View in Europe 2018 pour obtenir un aperçu notamment sur les thèmes suivants :  

  • Motivation des salariés : qu’est-ce que vos collaborateurs recherchent dans leur rôle, et comment les employeurs peuvent y répondre ?
  • Productivité des salariés : une vision indispensable sur les freins et obstacles à la productivité selon les collaborateurs, et ce qui les rend moins engagés.
  • Bien-être au travail : comment les salariés perçoivent les actions de leurs employeurs pour une meilleure qualité de vie au travail ? Qu’est-ce qui devrait être amélioré en priorité ?
  • Confiance dans les compétences : avec une évolution aussi rapide et des innovations technologiques qui bousculent l’environnement professionnel, vos collaborateurs pensent-ils pouvoir suivre le mouvement ? 
 

Je télécharge le livre blanc

 

* Champ obligatoire

Please enter your First name.
Please enter your Last name.
The Email field contains an invalid email address.
Please enter a Company name.
The Phone Number field is requierd.
Enter # of Employees.
 
 
 
Requierd field.
 

Votre vie privée est assurée.

 

The Workforce View in Europe 2018

 
  Comment être certain que vos collaborateurs soient satisfaits et fidèles ? L’étude Workforce View in Europe 2018
 

Interview de Carlos Fontelas De Carvalho - BFM Business

 
  Cette étude, c'est un baromètre d'état d'esprit. Elle reflète la réponse de collaborateurs. Carlos Fontelas De Carvalho
 

Consultez nos blog posts

 

L’automatisation : comment les RH s’y préparent ?

L'automatisation a rapidement pris de l'ampleur dans le secteur de l'emploi en raison des progrès phénoménaux de la technologie ces dernières années. Aujourd’hui, face à la perspective très réelle de l'intelligence artificielle (IA), des robots et des drones sur le lieu de travail, il est devenu...
Lire la suite ›

 
 

Résoudre le casse-tête de la productivité

Résoudre le casse-tête de la productivité Les gouvernements et entreprises européennes étudient la question de la productivité depuis des années : le rapport entre résultats économiques et contribution financièren'ayant pas réussi à atteindre le même niveau que dans le reste du monde. La croissance de la productivité dans la zone euro est...
Lire la suite ›

 
 

Quels sont les risques d'un marché de l'emploi dynamique pour la rétention des talents ?

Malgré les incertitudes politiques de l'année dernière, les salariés européens sont beaucoup plus positifs qu'ils ne l'étaient il y a douze mois, selon notre dernière étude The Workforce View in Europe 2018. Nous avons constaté que le pourcentage de collaborateurs optimistes quant aux cinq années...
Lire la suite ›