Comment améliorer l’engagement des employés : L’évolution du travail 2.0

L’écart entre les attentes des employeurs et celles des salariés

Combler l’écart entre les attentes des employeurs et celles des salariés

Deux tiers des salariés sont activement à la recherche d’un nouvel emploi ou sont ouverts à un nouvel emploi. Malgré cela, les employeurs doivent mener une lutte constante pour trouver les bons talents pour leur organisation. Que se passe-t-il ?

Afin de mieux comprendre tous les facteurs pris en compte par les salariés quand il s’agit de conserver leur emploi ou d’accepter une nouvelle proposition, ADP Research Institute® (ADPRI) a mené une enquête auprès des salariés et des employeurs dans 13 pays. Les réponses mettent en évidence une déconnexion entre les travailleurs et leurs employeurs autour d’aspects importants tels que la gestion des talents, la rétention et la performance de l’entreprise.

L'enquête révèle que, dans leur majorité, les collaborateurs sont fiers de leur travail et ressentent plus de fidélité envers leur entreprise que ce qu’estiment les employeurs. Mais la globalisation, la politique intérieure et mondiale, les profits des entreprises et l’automatisation viennent éroder la confiance dans l'entreprise et dans le travail accompli. La croissance continue des multinationales et la mondialisation du marché du travail ont conduit à des pratiques plus efficaces et plus rationnelles en affaires. Dans le domaine des RH, cependant, il en résulte une uniformisation qui risque parfois d’être trop impersonnelle pour attirer et retenir les meilleurs talents.

Les priorités et les attitudes varient selon les pays, mais l’on peut affirmer sans risque que le décalage entre la perception des salariés et celle de leurs employeurs réside essentiellement dans l’opposition d’une micro-vision et d’une macro-vision. Les salariés se concentrent sur le quotidien – ce qui est important pour eux aujourd’hui et ce qui aura un impact sur leur travail. Les employeurs ont une vision à long terme, qui est plus globale : ils évaluent la santé de l’entreprise et le développement des perspectives de carrière à long terme.

Les employeurs savent que la gestion de la performance et la planification de carrière seront les principaux moteurs de la gestion des talents à l’avenir. Mais les collaborateurs ne sont pas toujours convaincus de la pertinence et du caractère équitable de telles initiatives. Les entreprises capables de combler ce fossé entre les attentes de la direction et celles des collaborateurs – et de comprendre les nuances d’attitude d’un pays ou d’une région à l’autre – seront, dans une ère de plus en plus concurrentielle, les mieux positionnées pour recruter et retenir les talents internationaux.

TAGS: Gestion des talents Activation des talents Gestion et croissance Recrutement et embauche Gestion du capital humain (HCM) Guides